Search

La rééducation après AVC est-elle efficace ?

Les séquelles sur l’état de santé d’une personne ayant subi un AVC peuvent s’avérer handicapantes au quotidien. Le patient pourrait avoir besoin d’une assistance pour se déplacer et pour communiquer. Il doit par ailleurs demeurer sous contrôle médical durant quelque temps. C’est pourquoi une rééducation et des soins sont indispensables pour lui permettre de recouvrer une partie de ses facultés motrices.

Où suivre une rééducation après un AVC ?

Si l’un de vos proches a des séquelles physiques ou mentales suite à un AVC, orientez-vous vers un établissement spécialisé. La structure adaptée est une maison de Soins de Suite et de Réadaptation. Cette structure est dotée d’un équipement adapté et d’un personnel d’encadrement qualifié afin de faciliter le quotidien du patient. Ce dernier est sous la surveillance d’une équipe médicale qui prodigue la thérapie et les exercices de rééducation nécessaires.

L’objectif est de permettre à la personne touchée de recouvrer le plus d’autonomie possible. Ces cliniques de rééducation sont parfaitement sécurisées pour ne pas risquer que les pensionnaires chutent ou se blessent. Parallèlement, une grande importance est apportée à la préservation des liens sociaux. Des animations et des rencontres sont régulièrement tenues afin de permettre aux patients de demeurer actifs mentalement et physiquement.

Rééducation AVC

Comment ça se passe ?

Il est essentiel que la rééducation débute aussitôt après l’AVC. Les séquelles physiques ou mentales pouvant se manifester de diverses manières, différents thérapeutes sont requis. Chez Clinea, l’équipe de rééducation spécialisée se compose des spécialistes suivants :

  • Un médecin spécialisé en rééducation pour adapter le traitement médicamenteux.
  • Un logopède pour aider le patient à s’exprimer par la parole.
  • Un kinésithérapeute pour aider à récupérer la fonction musculaire.
  • Une infirmière pour s’occuper des soins quotidiens.
  • Un ergothérapeute pour renforcer les capacités à se débrouiller au quotidien.
  • Une assistante sociale pour apporter une aide concrète en fonction des besoins.
  • Un psychologue pour développer la perception d’un sens positif.

Chacun joue un rôle d’importance dans le processus de rééducation. Le travail s’articule autour de la rééducation des muscles paralysés. Les objectifs sont de réapprendre à effectuer les gestes utiles du quotidien : manger seul, se tenir debout et droit, marcher et s’exercer à parler. Les soins sont réalisés en étroite collaboration avec la famille du patient, afin de préparer le retour au domicile.

La rééducation est non seulement efficace, mais elle est essentielle suite à un accident vasculaire. Ces soins se déroulent dans une clinique Soins de Suite et de Réadaptation (SSR). Ils visent à atténuer autant que possible l’impact d’un handicap physique ou mental sur le quotidien du patient. Le processus va de la réadaptation locomotrice, aux préparatifs de réinsertion familiale, sociale et professionnelle en passant par l’accompagnement psychologique.